Bienvenue sur le site de vente en ligne Moraz !

 

GLOSSAIRE DES TERMES EMPLOYES EN DERMO-COSMETIQUE

Dermo-cosmétiques : Il n’existe pas de définition officielle « légale » des produits de dermo-cosmétique.


Les produits dermo-cosmétiques répondent en raison de leur technicité et de leur qualité à un problème particulier de peau ou de cheveu. Ils appartiennent, pour la plupart, à la catégorie des produits de « conseil pharmaceutique » et font parfois l’objet d’une recommandation de la part de médecins tels que dermatologues,chirurgiens, auprès de leurs patients. (www.aclclub.org).


Un produit dermo-cosmétique a des propriétés à la fois cosmétique et dermatologique. Son application est toujours faite de manière locale que ce soit sur la peau, le cuir chevelu et ou les cheveux.

Les soins dermo-cosmétiques Moraz sont élaborés pour répondre aux agressions extérieures auxquelles la peau et les cheveux sont soumis tout en préservant la peau et les cheveux.

Les soins dermo-cosmétiques Moraz sont donc des réponses à des problèmes dermatologiques comme :

- les peaux sèches,
- les peaux endommagées
- les peaux abîmées
- les mains sèches, les mains abîmées
- les pieds secs, les pieds abîmés
- les problèmes articulaires et musculaires
- les ampoules, callosités, fendillements,…
- les coups de soleil, piqures d’insectes, rougeurs, démangeaisons,…
- les peaux à tendance acnéique, imperfections du visage
- les pellicules récurrentes
- les cheveux secs, cheveux ternes,
- les poux,
- les lentes,
- les démangeaisons du cuir chevelu
- les pertes de souplesse, de brillance et les faiblesses du cheveu
- la fragilité des ongles, les cuticules
- les lèvres abîmées, les lèvres déshydratées, lèvres sèches, lèvres fendillées
- …

Ceci est rendu possible car les produits de soins dermo-cosmétiques Moraz sont constitués de plantes naturelles aux propriétés reconnues de cicatrisation, d’apaisement, de réparation, de soulagement, de revitalisation…

 

Antiseptique
Produits ou procédés utilisés pour l'antisepsie, agissant globalement et rapidement sur les germes de la peau saine, des muqueuses et des plaies.(Larousse Médical)
Les antiseptiques étant des médicaments, ils doivent obtenir une autorisation de mise sur le marché par l'AMM. Cette autorisation doit préciser à quoi sert l'antiseptique en question.
En effet, il existe différents type d'antiseptiques en termes chimique et/ou indications d'applications.
Nous pouvons citer :

  • antisepsie de la peau saine,
  • antisepsie de la peau abîmée
  • antisepsie de la plaie,
  •  ...

Un antiseptique peut être :

  • bactéricide s’il tue les bactéries,
  • bactériostatique s’il inhibe les bactéries temporairement,
  • fongicide s’il tue les champignons et les levures,
  • virucide s’il tue les virus
  • et sporicide s’il détruit les spores.

Il est également bon de noter qu'il existe des barrières de résistance aux antiseptiques innées ou par acquisition.
Dans la nature, il existe de nombreuses plantes aux propriétés antiseptiques reconnues comme les tanins. Ces plantes utilisées depuis des siècles et ayant fait leur preuve, sont utilisées dans la composition de produits dermo-cosmétiques comme : baume réparateur, baume cicatrisant, baume apaisant, crème réparatrice, crème apaisante, crème cicatrisante s'appuient sur les propriétés antiseptiques des tanins.

 

Crevasses :
Les crevasses sont des fissures cutanées peu profondes.
Il existe plusieurs causes à l'origine des crevasses dont : le froid (gerçures) et les affections dermatologiques comme les dermites chroniques, eczéma, psoriasis.
On constate le plus souvent des crevasses au niveau des mains et des pieds. De plus, les crevasses sont généralement douloureuses. Le traitement consiste à allier des antiseptiques pour empêcher l'infection et différentes crèmes cicatrisantes.

 

Douleurs musculaires :
La douleur musculaire apparaît le plus souvent après une activité soumettant les muscles à rude épreuve ou à laquelle ils ne sont pas préparés ou habitués comme : sports, travaux, déménagement...
De plus, ce risque est accru en l'absence d'échauffement des muscles avant toute activité et d'étirement des muscles après cette dernière.
La douleur évolue progressivement dans le temps. Elle est notamment plus présente au début avec la zone concernée dure et douloureuse en appuyant dessus.
Il faut également signaler que certaines douleurs apparaissent immédiatement pendant ou après l'effort et d'autres plusieurs heures voire jours après.
Intéressons nous aux causes de la douleur musculaire d'un point de vue médical.

  • Cause n°1 : C'est la formation d'un acide lactique dans la fibre musculaire puis dans le sang qui entraîne des douleurs musculaires.
  • Cause n°2 : La douleur musculaire peut également provenir de la déchirure d’une ou plusieurs fibres musculaires suite à une activité stimulant les muscles de manière intensive voire excessive.

NB : Signalons un autre problème musculaire appelé contusion musculaire qui apparaît suite à un choc entraînant une douleur à un endroit précis avec des réactions visibles tels que gonflements, ecchymose.

Traiter ou pas la douleur musculaire dépend bien évidemment de son intensité.
Voici cependant quelques conseils pour éviter l'apparition de douleurs musculaires :

  • Bien s'échauffer les muscles avant toute activité encore plus pour une activité extérieure sous des températures basses ou après une longue inactivité sportive.
  • Bien s'étirer après l'activité et ne pas s'arrêter d'un seul coup !
  • Faire des massages à base de baume relaxant en prévention sur les zones sensibles habituellement chez vous.

Si jamais vous constatez l'apparition de douleurs musculaires : commencez par des massages à base de baumes relaxant et si besoin consultez votre médecin pour des douleurs plus fortes nécessitant des anti-inflammatoires ou plus.


Erythème fessier (dermite du siège) ou irritations du siège : désigne de manière générale la rougeur de la peau chez le nourrisson due à une irritation des fesses. Ce phénomène dermatologique est courant chez le bébé porteur de couches. Cette inflammation bénigne mais douloureuse de l'épiderme fessier est réversible.

Gerçures :
Notre environnement et notamment le froid peut engendrer des gerçures sur le corps. Ces gerçures apparaissent notamment aux niveaux des lèvres, mains et visage. En effet, ces zones sont très exposées au froid et subissent une déshydratation provoquant des petites fissures.
Pour combattre ces gerçures, il faut bien se couvrir les parties du corps les plus sensibles et exposées ainsi qu'utiliser :

- un baume à lèvres pour les gerçures des lèvres
- une crème mains hydratante et réparatrice pour les gerçures des mains

 

Hydratation cutanée / Hydratation de la peau :
Cette action se fait à l'aide de produits dermocosmétique comme des crèmes hydratantes dont le but est d'assuer une bonne hydratation de la peau.
L'hydratation cutanée (hydratation de la peau) a plusieurs objectifs :

- aider les peaux sèches
- ralentir le vieillissement cutané.

Il est important d'avoir une peau bien hydratée car plus la peau s'affaiblit et plus elle est sensible aux agressions extérieures. L'hydratation permet à l'épiderme de jouer son rôle de rempart.
Des spécialistes estiment qu'il faudrait, pour une peau normale, mettre 1 fois/jour une crème hydratante. Pour les peaux sèches, grasses et autres, il faut une crème hydratante ayant des propriétés apaisante et réparatrice.

Hypoallergénique : terme utilisé pour un produit basé sur dont les composants provoquent peu de réactions allergiques.

Inflammation : Ensemble de phénomènes de défense de l'organisme contre une agression (traumatisme, infection, etc.), pouvant se manifester par divers signes (douleur, tuméfaction, chaleur, rougeur, etc.). (Larousse)

Paraben : Ester de l’acide parahydroxybenzoïque (HO―C6H4―CO OH) utilisé comme conservateur dans des produits alimentaires, cosmétiques ou pharmaceutique de part ses propriétés antibactériennes et antifongiques.
Les parabens sont allergisants et seraient cancérigènes. (Larousse)

Peau : Organe constituant l'enveloppe du corps. (P.N.A. cutis.)
La peau est un organe vivant - et non une simple membrane inerte - de grande importance physiologique. Son poids représente environ 10 % du poids corporel total. La peau comprend trois couches superposées, l'épiderme, le derme et l'hypoderme, et forme, avec ses annexes (poils, cheveux, ongles et glandes), le tégument. (Larousse Médical).

• L'épiderme : est un épithélium (tissu formé de cellules juxtaposées) comprenant différents types de cellule : les kératinocytes, les plus abondantes, synthétisent une variété de protéine protectrice, la kératine ; les mélanocytes sécrètent la mélanine, pigment dont la synthèse augmente le bronzage de la peau et la protège des effets pervers du soleil ; enfin, les cellules de Langerhans interviennent dans les mécanismes immunitaires. (Larousse Médical).

• Barrière cutanée : c’est la couche cornée (couche la plus superficielle et la plus kératinisée de l'épiderme) et le film hydrolipidique qui recouvre celle-ci. Cette couche de la peau est une barrière contre la déshydratation ainsi que l’agression et la pénétration d’éléments extérieurs nuisibles comme les microbes, allergènes et autres produits…).(Larousse Médical).

• Le derme : est un tissu conjonctif (jouant un rôle de nutrition et de soutien), formé de cellules appelées fibroblastes, de fibres collagènes et de fibres élastiques. Entre les fibres et les cellules se trouve une substance faite de mucopolysaccharides acides. Le derme contient les vaisseaux sanguins et les nerfs de la peau. Une fine couche cutanée d'une structure complexe (elle comporte 4 couches), appelée jonction dermoépidermique, sépare l'épiderme du derme et assure la cohésion et les échanges entre ces deux tissus. (Larousse Médical).

• L'hypoderme : est une variété de tissu conjonctif, le tissu adipeux. Il est formé de cellules très riches en graisse, les adipocytes, réunies en lobules et séparées par des cloisonnements conjonctifs. (Larousse Médical).

• Les annexes comprennent les phanères (poils, cheveux, ongles), très riches en kératine ; les glandes sudoripares ou sudorales, qui sécrètent la sueur ; les glandes sébacées, qui sécrètent le sébum, lequel forme un film protecteur à la surface de la peau. On appelle follicule pilosébacé l'ensemble constitué d'un poil et de la ou des glandes qui lui sont annexées. (Larousse Médical).

Peaux irritées : les irritations cutanées (gerçures…) peuvent provoquer une gêne permanente aussi bien d’un point de vue des sensations qu’esthétique. Ces peaux ont besoin de cicatrisation rapide et efficace ainsi que d’apaisement. Pour ces peaux, la meilleure solution est d’utiliser un baume réparateur. Il peut être accompagné d’une crème apaisante, …

Peaux sensibles : l’environnement actuel fait que notre peau est constamment agressée. Il y a des peaux plus ou moins sensibles à ce type d’agressions. Cela se traduit par des rougeurs, des sensations d’inconfort. Ces peaux ont besoin d’apaisement par hydratation comme avec une crème apaisante, une crème hydratante, un baume réparateur…

Peaux très sèches : Ces peaux sont soumises à des démangeaisons qui irritent continuellement la peau. Dans ce cas encore, il faut utiliser des soins dermo-cosmétiques hydratants et apaisants comme une crème apaisante, une crème hydratante, un baume réparateur…

Polygonum : cf. polygonum

Pore : Très petit orifice à la surface de la peau par où s'écoulent la sueur ou le sébum. (Larousse)

Poux :

• Présentation
Les poux de tête, souvent rencontré dans les écoles (même si les adultes ne sont pas forcément épargnés), sont des petits parasites des cheveux pouvant être responsable de démangeaisons. Les poux sont de couleur brunâtre ou grisâtre mesurant environ 2 à 4 mm Le reflexe des enfants est alors de se gratter volontiers la tête pour soulager ce chatouillement. La femelle pond des œufs appelés lentes de couleur blanchâtre. Notons que les poux sont des insectes qui ne volent pas et ne sautent pas. Par contre, ils se déplacent sur la tête contrairement aux lentes qui restent accrochées aux cheveux.

• Hygiène et dangerosité
Une bonne hygiène, bien que souhaitable et recommandée, n’est pas une assurance contre les poux. Tout le monde peut attraper des poux. Le manque d’hygiène n’est pas responsable de la présence de poux dans les cheveux. Même une personne qui ferait un shampooing une à deux fois par semaine peut tout aussi bien être porteuse de poux qu’une autre qui se laverait les cheveux une fois par mois. D’un point de vue purement médical, les poux de la tête ne sont pas dangereux. Par contre, c’est très désagréable pour celui qui en a dans les cheveux.

• Où et comment vivent les poux ?
Les poux vivent dans les cheveux car ils aiment leur confort, près de la chaleur de la peau. C’est pourquoi, on les retrouve en général sur le cuir chevelu, proches des oreilles, de la nuque et sur le dessus de la tête. Ils piquent la peau pour prélever une très petite quantité de sang. Sa durée de vie est d’environ 1 mois. Pour survivre ils s’agrippent aux cheveux par leurs pattes et meurent rapidement lorsqu’ils quittent la tête, qui est leur milieu naturel, chaud et humide. Les poux passent très facilement d’une tête à l’autre, lorsque deux personnes ont leurs chevelures en contact. En peu de temps, tous les élèves d’une classe, d’une école, peuvent devenir porteurs et les transmettre à leur tour à leur entourage : frères et sœurs, voisins, copains, voire à leurs parents. Il est donc préférable d’agir rapidement pour empêcher la prolifération des poux. Notons que la femelle pond en moyenne, au cours de sa vie, une centaine d’œufs (appelées lentes, de couleur blanchâtre) qui sont fixés à la base du cheveu par une substance collante. L’éclosion de ces œufs se fait entre 7 et 10 jours après la ponte.

• Comment détecter les poux ?
Trouver les poux et les lentes dans les cheveux n’est pas une mince affaire. Tout d’abord, les poux sont de couleur brunâtre ou grisâtre. Ensuite, parce que l’enfant est rarement immobile lors de la recherche de poux. Pour les voir, la meilleure méthode est de mouiller les cheveux et d’utiliser un peigne fin (comme le peigne fin Kincare), spécialement conçu pour rechercher les poux. On voit ainsi les poux tombés lorsque l’on rince le peigne.

• Comment se débarrasser des poux et les empêcher de revenir ?
Pour ne plus avoir de poux, nous vous conseillons d’utiliser le Kit Kincare. Ce kit est composé d’éléments 100% naturels et spécialement appropriés dans la lutte contre les poux. Aux actifs de plantes, ce kit assure à vos enfants des cheveux sains, propres sans poux ni lentes. Très facile à utiliser et d’une grande efficacité, les résultats de ce kit anti-poux sont rapidement visibles. De plus, pratique et économique, il permet d’effectuer un soin capillaire complet grâce à son :

Shampoing anti-poux : à base de plantes et de polygonum aux vertus reconnues pour ce type d'application,

Après-shampoing : démêlant, à base de romarin, démêle, protège et embellit vos cheveux ; il aide au décrochage des poux et des lentes, conjugué au peigne fin.

Petit plus : le peigne fin !

Découvrir le Kit anti-poux ici

 

Sebum : Le sebum est le produit de sécrétion des glandes sébacées. Il a un aspect blanc jaunâtre assez pâteux. Présent à la surface de l'épiderme, il joue un rôle pour permettre la protection de la peau contre des microbes tels que les bactéries et autres champignons. Sa présence pour la peau est importante car il a une action lubrifiante, protectrice contre l'humidité et la sécheresse, et conservatrice de souplesse.

Nous observons une hypersécrétion de sébum fréquente à l'adolescence qui se traduit par une prédisposition à l'acné et à la dermatite séborrhéique. Il est alors recommandé d'appliquer une crème purifiante pour peaux à tendances acnéiques.

Cependant, cette hypersécrétion de sébum est également à l'origine de problèmes capillaires comme les cheveux gras. Il y alors plusieurs précautions à prendre mais il est conseillé d'accompagner son traitement par un shampooing régulateur pour cheveux gras.